Couverture

La HABG se renforce et modernise son dispositif de recueil et de traitement des plaintes et dénonciations.

Le vendredi  01 07 2022 au siege de la HABG, en présence de M. Benjamin LAAG  chargé de coopération, représentant l’Ambassade de la République Fédérale d’Allemagne en CIV, M.Phillip WIEDERSPAHN, chef projet « promotion de la bonne gouvernance pour l’accroissement des investissements et de l’emploi en CIV » de la GIZ, M. Raymond DAFFE Membre du conseil de la Haute Autorité pour la bonne gouvernance, M. Henri Augustin AKA, Secrétaire Générale de la HABG, certains Conseillers techniques de la GIZ et des Chef de service de la HABG et en présence de la presse locale  s’est tenue une conférence de presse sur les actions prise pour renforcer son dispositif de répression de la corruption et des infractions assimilées et le thème retenue pour ce point de presse était : « Projet de renforcement du dispositif de recueil des saisines de la Haute autorité pour la bonne gouvernance ».

M. Benjamin LAAG

La conférence a débutée  par l’intervention de M. Benjamin LAAG  chargé de coopération, représentant l’Ambassade de la République Fédérale d’Allemagne en CIV qui a fait un point sur l’impact de la corruption dans nos sociétés et à féliciter le gouvernement de Côt d’Ivoire dans sa lutte contre la corruption et les dispositifs mis en œuvre pour lutter contre cette corruption.

En suite un représentant du HABG notamment  Le Directeur de l’investigation et des poursuites nous as entretenue sur l’objectif de la conférence en présentant ce qui a été mis en place jusqu’ici pour lutter contre la corruption et par la suite il nous as présenté quelque limites comme le fait qu’il était difficile de recontacter les dénonciateurs et aussi certaines dénonciations était difficilement exploitable. Il a donc expliquer que c’est dans l’optique de faire face à certaines situation que la HABG à décider de renforcer et de moderniser son dispositif de recueil et de traitement des plaintes et dénonciations et donc l’acquisition et la mise en œuvre d’une plateforme multicanale, hautement sécurisée de signalement et de traitement des plaintes et dénonciations, pouvant garantir la confidentialité des informations et l’anonymat des requérants qui le souhaitent.

Il continue en expliquant que l’acquisition et la mise en œuvre de cette plateforme de recueil et de traitement des actes de corruption et des infractions est passé par une étude détaillée commandité avec l’appui de la GIZ, pour l’identification de la meilleure solution digitale pour implémenter  la dite plateforme.   

Sur le plan fonctionnel, la solution permettra notamment de :

  • Déposer les alertes de façon conditionnelle ou anonyme ;
  • Soumettre les plaintes et dénonciations 24h/24 et 7j/j en tout lieu ;
  • Utiliser une plateforme web et un plateforme téléphonique ;
  • joindre des preuves aux saisines sous divers formats (photos, vidéo, textes, audio, etc…)
  • Mettre en place une boite de dialogue sécurisée pour échanger avec un référent de la HABG ;
  • Intégrer les plaintes et dénonciations reçues par d’autre entités de lutte contre la corruption et les infractions assimilées ;
  • Suivre l’état d’avancement du traitement des saisines reçues ;

Sur le plan de la sécurité des informations et de la conformité, la solution identifiées présente les caractéristiques principales suivantes :

  • Seul plateforme d’alerte (à ce jour) certifiée pour la sécurité de l’information selon la norme internationale ISO001 ;
  • Seule plateforme d’alerte (à ce jour) certifiée pour la protection de la vie privée et les données à caractère personnel ;
  • Stockage des données dans des Data Center hautement sécurisés ;
  • Cryptage des données par des algorithmes de pointe ;
  • Garantie de la confidentialité et de l’anonymat des données ;
  • Audits de sécurité réguliers de la plateforme selon les normes les plus exigeantes.

La plateforme permettra donc de créer la confiance nécessaire au niveau des requérants pour une meilleure collaboration afin d’obtenir des dossiers facilement exploitables.

Elle vient en outre moderniser la gestion de plaintes et dénonciation et aussi le traitement et suivi des saisines reçu.

EN fin la plateforme permettra de renforcer la coordination dans la lutte contre la corruption en intégrant les plaintes et dénonciations provenant d’autres acteurs.

Le Secrétaire Générale de la HABG est intervenue en réitérant son engagement pour le renforcement des capacité capacité pour la lutte contre la corruption et à insister sur une phrase :  « Le travail ne fait que commencer » avant de mettre fin à la conférence.

Enttendez par HABG ( Haute Autorité pour la bonne Gouvernance) et CIV ( Côte d’ivoire )

Dez billi

Share
Published by
Dez billi

Recent Posts

Orange ci : l’Orange 5G Lab Abidjan inauguré

Orange Côte d'Ivoire a inauguré ce mardi 20 septembre 2022 son premier espace d'expérimentation et…

2 heures ago

Développement du numérique: la nouvelle Directrice Générale du Groupe Orange reçue par le Premier Ministre Patrich Achi

Abidjan, le 20 septembre 2022 - La nouvelle Directrice Générale du Groupe Orange, Christel Heydemann,…

3 jours ago

ADICOM DAYS 2022 à Abidjan : le sixième rendez-vous de la créativité digitale panafricaine

Après cinq éditions à succès en présentiel et en ligne ayant réuni plus de 2000…

3 jours ago

Bug des appareils photos des iPhone 14 Pro avec Tiktok, Snapchat et Instagram

Des bugs plutôt gênant sur les iPhone 14 Pro et Pro Max. Sur certains modèles reçus,…

3 jours ago

Dynamic Island copié sur un smartphone Xiaomi

Dynamic Island a mis très peu de temps avant d’apparaître sur Android. Une version presque semblable à celle présentée…

3 jours ago

Qu’est ce que la eSIM et comment ça marche ?

L'eSIM se présente comme une véritable révolution dans le domaine de la téléphonie et de l'internet…

4 jours ago

This website uses cookies.